Delirium

Chronique Delirium ado

Lauren Oliver

Livre de poche jeunesse, 2011

27 chapitres, 452 pages

 

   Livre 1

Lena vit dans un monde où l'amour est considéré comme la pire des maladies. A 18 ans, tous les jeunes sont soumis au "Protocole", et subissent une opération du cerveau : aussi, aucun risque qu'ils tombent amoureux, ne se laissent guider par leurs sentiments. A quelques mois de ses 18 ans, Lena se sent prête. Sans imaginer, qu'une rencontre va tout faire basculer...

Lena, de son vrai nom Magdalena Haloway, est une jeune fille de 17 ans qui attend avec impatience d'être guérie et immunisée contre un des pires maux qui existe : "L'amor deliria nervosa" autrement dit l'amour. Arrivés à l'âge de 18 ans, tous les adolescents subissent une opération du cerveau qui leur enlèvera tous risques d'aimer (qui est par ailleurs un mot banni).

 

Ce livre est beau, c'est tout.

Lena vit dans un monde où l'amour est considéré comme une maladie atroce qui aboutie à la mort. Tous les "symptômes" sont répertoriés dans un ouvrage, celui du Livre des trois S : Manuel pour la Sureté, la Santé, et la Satisfaction". Tout le monde le connaît et applique ses instructions à la lettre. Tout le monde, enfin presque. De l'autre côté de la clôture électrifiée de la ville de Portland, des Résistants vivraient en toute liberté. Mais le Gouvernement se refuse à l'avouer puisqu'il est selon eux, impossible de franchir cette clôture. Cela reviendrait à faire croire aux amoureux qu'une vie serai possible ensemble or, pour le Gouvernement, c'est tout bonnement impensable.

Lena, elle, ne pense qu'à une chose : son Protocole. Cette opération qui l'immunisera pour sa vie entière contre cette maladie dont est morte sa mère. Cette mère dont Lena n'a que des bribes de souvenirs, celle qui s'est jetée du haut d'une falaise. Mais vous vous doutez bien qu'une rencontre, une seule va changer sa vie à tout jamais...

Ce livre est, je crois l'histoire d'amour par excellence. Je me suis beaucoup attachée aux personnages qui sont très touchant. Je crois vraiment que ce monde serait horrible : pas de poésie, ni de contes... Lena est attachante dans la seconde partie de l'histoire, dans la première, elle m'a un peu agacée. La longue mise en place de l 'histoire est, je pense, essentielle à la compréhension du roman.

En conclusion, magnifique roman d'amour impossible dans un monde tout simplement odieux.

 

Note : 10 / 10


"Une partie de moi voudrait tout envoyer bouler - le couvre-feu, les Régulateurs, le terre entière - et dégringoler jusqu'à l'océan pour sentir le vent dans mes cheveux. Mais c'est impossible, ça l'a toujours été et ça le restera. Je n'ai pas le choix : je dois rentrer. "


"Je préfère mourir selon ma propre volonté plutôt que vivre selon la leur"

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Eloise (mardi, 15 décembre 2015 20:49)

    As tu oublié de mettre la note?
    Ce livre me donne envie

  • #2

    Maëlle's Books (mercredi, 16 décembre 2015 11:26)

    Et voilà, c'est corrigé