Calendar Girl T1

Janvier

Couverture Calendar girl T1 Janvier d'Audrey Carlan

Audrey Carlan

Hugo Roman, 2017

9 chapitres, 153 pages

 

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte 1 million de $ qu'il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l'expédie dans le coma. Mia doit assumer la dette de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.
Elle deviendra escort. Un contrat mensuel de 100 000 $.

Mia a besoin d'énormément d'argent pour sauver son père, dans le coma. Elle rend donc visite à sa tante qui lui propose un emploi different de ses petits jobs habituels mais qui paie bien mieux que n'importe lequel de ces derniers : escort. Chaque contrat lui rapportera 100 000$, de quoi rembourser les dettes de son père. Mais jusqu'où Mia est-elle prête à aller pour sauver sa famille ?

 

Oui, on est au mois de juin et je publie un article sur un livre qui date de Janvier, et alors ?

J'avais beaucoup entendu parler de cette saga. Elle proposait un concept novateur : un livre = un mois et ce jusqu'à Décembre. Aujourd'hui c'est le premier tome qui nous intéresse. Nous commençons donc avec Janvier.

Si je parlais de nourriture, je dirais que ce n'était pas très consistant. Ce que je veux dire c'est que ça "cale pas un coin". Avec ses petites 150 pages, disons que tout se passe très vite ; pas le temps pour des détails superflus. L'auteur va droit au but. Mais c'est bien le problème, tout va TROP vite à mon goût. Il a manqué, vous savez, la phase de découverte de l'autre, blablabla, mais n'empêche que j'y suis attachée à cette phase ! Après certain dirons que c'est le principe (et ils n'auront pas forcément tort)... Et, bien que j'ai apprécié chacun des personnages, que ce soit Mia ou Wes (car on ne peut pas dire que les personnages secondaires soient approfondis), j'ai trouvé qu'ils ne prenaient pas le temps de faire les choses et tout s'enchainait bien trop rapidement.

Alors oui, on s'attache à Mia, sa vie etc. Mais il y a certains de ses choix et de ses réflexions que je n'ai approuvés (elle n'a pas besoin de mon approbation me direz-vous). Je pense que dans ce premier tome, Mia a piqué ma curiosité et que je lirais ses aventures même si cela n'a pas été un coup de cœur.

J'avertis tout de même que cette saga s'adresse à un public "averti" dans le sens où il y a quand même pas mal de scènes érotiques. Pour vous donner un ordre d'idée, cela correspond à peu près au niveau d'After. J'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de scènes "hot" et que cela prenait un peu le dessus sur l'intrigue en elle-même.

Pour conclure, Calendar était une lecture détente mais sans plus. Je m'attendais à plus de la part d'un bouquin dont l'excellente réputation le précédait.


"Où est le plaisir si tout est écrit d'avance"

 

"Quelques secondes passent et une détermination s'empare de moi peu à peu. C'est ce que je dois faire. Je vais laisser un beau gosse m'emmener à des diners d'affaire ennuyeux, et je ferai ce qui lui passera par la tête. Je ne suis pas obligée de coucher avec lui, et surtout, je ne vais pas tomber amoureuse de lui"

Clique pour visiter le site...
Clique pour visiter le site...

Écrire commentaire

Commentaires : 0