Persepolis

Marjane Satrapi

L'association, 2002

76 pages

 

Toute petite, Marjane voulait être prophète. Elle se disait qu'elle pourrait ainsi soigner le mal de genoux de sa grand-mère. En 1979, l'année de ses dix ans et de la révolution iranienne, elle a un peu oublié Dieu. Elle s'est mise à manifester dans le jardin de ses parents en criant "à bas le roi !". Là, elle s'imaginait plutôt en Che Guevara. Il faut dire qu'à l'époque, son livre préféré s'appelait Le Materialisme dialectique. Marjane trouvait d'ailleurs que Marx et Dieu se ressemblaient. Marx était juste un peu plus frisé, voilà tout. Après, la vie a continué, mais en beaucoup moins drôle. La révolution s'est un peu emballée. Et la guerre contre l'Irak est arrivée…

Ce roman graphique raconte l'enfance d'une petite fille qui vivait en Iran dans les années 80. Période assez mouvementée pour ce pays puisque le shah Muhammed Reza Pahlavi entreprend de nombreuses réformes qui déplaisent beaucoup à la population. A la fin des années 70 de violentes manifestations ont lieu contre le régime policier du shah. 1979, le shah est forcé de s'exiler et l'ayatollah Rouhollat

Khomeini (jusque-là en exil en France), chef des musulmans intégristes en profite pour revenir au pouvoir. Il fonde alors la République Islamique d'Iran, un régime coranique. Ce roman graphique nous expose donc ces évènements et leurs conséquences, à travers les yeux d'une enfant, Marjane.

 

Je ne lis pas souvent de BD ou même des romans graphiques mais j'ai dû lire celui-ci pour mon cours de français. Je trouve qu'une bande-dessinée, c'est trop lent à lire. Il faut regarder l'image, lire le texte dans les bulles, comprendre qui parle, cela demande beaucoup plus de concentration qu'un simple

roman. Un roman, c'est de gauche à droite et voilà, c'est tout !

Ce roman est assez particulier car c'est un récit autobiographique avec une part historique. C'est Marjane Satrapi qui raconte son enfance (dans le premier tome en tout cas), en Iran, lors de la révolution, alors qu'elle avait à peine 10 ans. Comment un enfant peut-il se construire dans un contexte politique si compliqué ? A mon avis ce ne sont pas des évènements que devraient voir ou même

vivre les enfants. C'est assez choquant pour eux. Je ne me rendais pas du tout compte de ce qui c'était passé là-bas. Avec des parents progressistes, Marjane n'a pas pu échapper aux visions de ce monde détruit.

Cette série s'étend sur quatre tomes qui suivent toutes les étapes importantes de la vie de l'auteur. Une enfance complexe et une vie qui l'est tout autant.

Les illustrations sont toutes en noir et blanc. On distingue les formes seulement grâce aux contrastes. J'ai beaucoup aimé ses planches que j'ai trouvées claires. J'ai eu un peu de mal avec le contexte mais les évènements s'enchainent de façon logique et simple, par thème. Je tout de même dû me renseigner sur la situation politique du pays que je ne connais pas très bien. L'introduction censée l'expliquer était très

dense. Je l'ai d'ailleurs relue à plusieurs reprises. Cette fois, je dis merci Wikipédia !

Ce roman graphique est une belle découverte qui m'a value d'en apprendre un peu plus sur ce pays qui m'était méconnu ainsi que sur les événements qui s'y sont déroulés.

 

 

Note : 8 / 10

première page de Persepolis de Marjane Satrapi tome 1 Le foulard

Écrire commentaire

Commentaires : 0