Boys Out

Rawia Arroum

Black Moon, 2014

24 chapitres, 319 pages

 

Dans le monde de Lyra, les hommes sont des fugitifs. Les hommes sont des proies qu'il faut éliminer. Ils n'ont qu'une utilité : la procréation. Une fois cette unique tache accomplie, ils sont exécutés. Lyra s'entraine dur pour être un des meilleurs éléments dans cette société d'amazones. Jusqu'au jour où c'est à son tour d'être en contact avec un garçon...

Dans une société où seules les femmes ont droit à la vie, Lyra vit avec sa mère et ses sœurs. L'homme est méprisé, négligé, chassé, et dénigré au plus haut point. Il n'a qu'un rôle la reproduction. Lyra, les haït, les pourchasse, jusqu'au jour où elle doit rencontrer celui avec qui elle doit s'accoupler...

 

   Trouvé par hasard sur le rayon de la bibliothèque, c'est un magnifique roman que j'ai adoré. On suit Lyra, une jeune fille de presque 18 ans et comme toutes les filles de son âge s'entraine pour "éliminer" les hommes. A 18 ans, elle devra se reproduire et tomber enceinte le plus vite possible avec un homme qu'elle ne connaît pas du tout. Il peut être jeune, vieux, laid, beau, gentil ou méchant, elle n'aura pas le choix. Lyra est vraiment un personnage auquel on s'attache, et elle évolue beaucoup au cours de l'histoire.

   Elle est un peu comme une enfant qui découvre que le père Noël n'existe pas, elle va découvrir que le Gouvernement ment aux citoyennes sur de nombreuses choses, Lyra va prendre conscience que tout ce qu'elles font n'est pas forcément "bien". Car oui, elles chassent les hommes mais elles n'ont jamais discuté ou même adressé un quelconque signe de sympathie à l'un d'entre eux.

**Attention Spoiler** (surlignez) Loan, lui aussi est attachant. J'ai adoré, tout d'abord leur rencontre, puis leur relation "cachée". Tout se fait très vite mais ça ne m'a pas dérangé.**Fin du spoiler**

   L'action se maintient tout au long de cette aventure, sans jamais relâcher la tension. Le suspens est à son comble jusqu'à la fin, on tourne, tourne et tourne les pages sans même s'en rendre compte. Mais cette fin est tout de même horrible pour nous lecteurs. Tout s'arrête, comme ça, avec encore beaucoup de questions laissées sans réponses ! Tout est incertain, flou.

Mais c'est tout de même un vrai coup de cœur, on attend de connaître la fin tout le long mais je suis un peu tombée de haut. J'ai refermé ce livre en me disant c'est tout, c'est comme ça que ça se finit !, Et puis ensuite la question qui m'est venue à l'esprit c'est : Dis-moi qu'il y a un deuxième tome ! Ma question reste sans réponse. L'auteur n'exclue pas l'option d'écrire un deuxième volume mais ne le confirme pas.

   En résumé, c'est un véritable coup de cœur malgré cette conclusion qui nous laisse sur notre faim.

 

Note : 9 / 10


"Les amis sont la famille que nous choisissons pour nous-même. "

 

"- Salut ! On dirait bien qu'on va jouer au papa et à la maman, toi et moi. "

 

"Un parasite vit aux dépens d'un être ou d'une chose sans y avoir été invité. Un virus détruit le bon fonctionnement d'un être ou d'une chose, se propageant sans contrôle. Un surplus impose une présence non désirée. Parasite, virus, surplus : telle est la définition vraie de l'"Homme".

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Aurélie twogirlsandbooks (dimanche, 03 janvier 2016 21:18)

    Ce livre me tente vraiment pas mal. J'espère avoir l'occasion de lire parce que l'histoire me semble originale en plus.

  • #2

    Maëlle's Books (lundi, 04 janvier 2016 06:48)

    Oui, totalement tu peux foncer tête baissée !

  • #3

    eloise (lundi, 04 janvier 2016 19:03)

    Ça y est,500 visites continue comme ça et peut être qu un jour tu atteindra les 1000 . . .

  • #4

    Maëlle's Books (lundi, 04 janvier 2016 20:32)

    Merci !!