Le temps des miracles

Le temps des miracles chronique ado

Anne-Laure Bondoux

Bayard Edition Jeunesse, 2009

50 chapitres, 255 pages

 

Lorsque les douaniers m'ont trouvé, tapi au fond d'un camion à la frontière française, j'avais 12 ans et j'étais seul. Je n'arretais pas de répéter :" jemapèlblèzefortuneéjesuicitoyendela républiquedefrancecélapurverité". Je ne savais pas que mon passeport était trafiqué, et en dehors de ces quelques mots, je ne parlais que le russe. Je ne pouvais pas expliquer comment j'étais venu du Caucase jusqu'ici, dans le pays des droits de l'Homme et de Charles Baudelaire. Surtout j'avais perdu Gloria Bohème, qui s'était occupée de moi depuis que ma mère avait disparu. Avec elle, j'avais vécu libre, malgré la guerre, malgré les frontières, malgré la misère et la peur. Elle me manquait terriblement, mais j'ai toujours gardé espoir de retrouver cette femme au cœur immense, qui avait le don d'enchanter ma vie.

 

L'histoire d'un enfant réfugié, qui s'invente un passé idyllique. Il veut à tout prix aller en France, le pays des droits de l'Homme et de Charles Baudelaire. Il ne parle que le russe, et aime faire des rencontres ; bonnes ou mauvaises, riches et pauvres. Il nous raconte son périple, accompagné par Gloria Bohème, la femme qui l'a élevé à la disparition de ses parents. Il se projette toujours dans un avenir meilleur, sans guerre, sans misère, sans maladie,...

 

Un roman d'actualité sur l'immigration et ses difficultés. Koumaïl Dabaïev est un jeune garçon russe de 12 ans. Dans son pays, c'est la guerre, et Gloria Bohème veut à tout prix fuir la Russie pour la France. Gloria Bohème, c'est la femme qui a élevé Koumail car ses parents ont disparus dans un accident de train. Ils partent alors pour un long périple semé d'embuches. Il va marché, longtemps, très longtemps. Durant des jours, jusqu'à ne plus pouvoir avancer.

Cela fait vraiment prendre conscience de certaines choses de voir l'autre côté du tableau. Le coté "immigrant" est bouleversant, surtout pour un enfant de 12 ans. Il part à pied, dans le froid avec cette femme au grand cœur, qui fait tout pour le mettre en sécurité. Il s'arrête dans des camps, fait faire de faux papiers, fait les poubelles pour se nourrir... Cet enfant est vraiment optimiste, même s' il a tous les malheurs du monde, il trouve toujours un point positif et ne perd jamais de vue son objectif : aller en France et retrouver sa vraie famille.

J'ai adoré le point de vue atypique, l'autre coté du tableau. Mais, en plus on se dit : "C'est pas possible, ça ne peut pas exister, c'est tellement cruel !"

Beau roman, qui pourrait être réel.

 

 

Site du livre il est vraiment très bien étudié. Il y a une carte qui montre tout le trajet parcouru avec des photos des différents lieux où Koumail à vécu. Allez y vraiment.

 

Note : 7,5/10

Écrire commentaire

Commentaires : 0